"...don't be stuck in the every day reality, allow yourself to dream, have faith in your wildest dreams." [AaRON]

"Ne restez pas scotchés à la réalité quotidenne. Permettez-vous de rêver. Croyez en vos rêves les plus fous..." [AaRON]

mardi 14 avril 2009

NEIL GAIMAN : "STARDUST"

Le film "Stardust" tiré du roman de Neil Gaiman


J'ai déjà parlé ici plusieurs fois de Neil GAIMAN, que j'ai découvert il y a un an par la lecture de "Neverwhere" (voir mes posts des 21/12/08 et 10/05/08), extraordinaire roman fantastique se déroulant dans un Londres souterrain imaginaire... C'est Elodie Blanc qui m'a parlé de "Stardust" et m'en a conseillé l lecture. J'ai profité de mon dernier voyage à Londres pour l'acheter et j'en a commencé la lecture peu avant de partir pour la Sardaigne. Je viens de le terminer. C'est un livre magnifique ou plutôt "magique", beaucoup moins noir que Neverwhere, Anansi boys ou American gods. Beaucoup plus facile à lire aussi... Le jeune héros, Tristran, traverse le "Mur" (the Wall) qui sépare son village, un village anglais du XIXe siècle du monde de Faerie pour aller y chercher une étoile filante qu'il a imprudemment promis de rapporter à sa bien aimée. Lorsqu'il quitte son village, c'est un adolescent romantique qui part. C'est un homme blessé et changé, mais à l'âme encore plus fraîche qui reviendra et choisira pour toujours de vivre de "l'autre côté du mur", dans le monde qui est finalement le sien. Personnellement, cela m'évoque beaucoup de choses : l'autre côté du mur, c'est l'autre côté du miroir mais aussi l'autre côté du rêve... Nous ne sommes pas loins non plus de l'Arrière pays d'Yves Bonnefoi.

Un film a été tiré de ce roman, beaucoup plus court et accessible (et aussi beaucoup moins noir) que les autres livres de Gaiman (Neverwhere, Anansi Boys ou American gods) que j'ai lus.

Sur le royaume de Faerie, j'y ai relevé cette phrase :

"A question like 'How big is Faerie ?' does not admit a simple answer.

"Faerie, after all, is not one land, one principality or dominion. Maps of Faerie are unreliable, and may not be depended upon."

Ce qui signifie à peu près :

"On ne peut répondre à la question "Quelle est la taille du pays de Faerie ?" d'une façon simple.

"Le pays de Faerie (le pays merveilleux), après tout, n'est pas une terre, une principauté, un domaine. Les cartes du pays merveilleux ne sont pas fiables, on ne peut compter dessus."

Le ton de l'ouvrage est donné. Si vous voulez rêver, je vous conseille sa lecture.
Une traduction française existe.

1 commentaire:

  1. Ton blog a eu un effet thérapeutique ce soir :ton enthousiasme pour Stardust va m'inciter à lire le livre ;
    et comme j'attendais tes photos de Sardaigne je suis surprise de pouvoir en regarder quelques unes ;
    les teintes douces de la première photo me font penser à une aquarelle- et ces énigmatiques Nuraghes..
    les asphodèles vont bientôt fleurir ici ( j'aime ces fleurs et leur élégance) j'aurais aimé voir ces lis de mer .

    Geneviève AK

    RépondreSupprimer

Nous vous remercions de vos commentaires mais nous vous indiquons que, sur ce blog les commentaires reçus sont automatiquement modérés et que seront systématiquement supprimés tous propos de caractère injurieux, violent, raciste, à caractère sexuel ou attentatoire aux bonnes moeurs. Merci de votre compréhension.