"...don't be stuck in the every day reality, allow yourself to dream, have faith in your wildest dreams." [AaRON]

"Ne restez pas scotchés à la réalité quotidenne. Permettez-vous de rêver. Croyez en vos rêves les plus fous..." [AaRON]

mercredi 8 octobre 2008

HOMMAGE A ANNA POLITKOVSKAÏA


Deux ans après son assassinat, rassemblement à la mémoire de la journaliste russe Anna Politkovskaïa à Moscou

MOSCOU — Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées mardi dans le centre de Moscou en hommage à Anna Politkovskaïa, deux ans jour après son assassinat. Anna Politkovskaïa a été abattue dans son immeuble le 7 octobre 2006. Critique envers le Kremlin, la journaliste dénonçait des abus commis en matière de droits de l'Homme en Tchétchénie.
L'assassinat a été condamné à l'échelle internationale et plusieurs gouvernements occidentaux ont réclamé l'ouverture d'une enquête indépendante et impartiale.
Quatre homme ont été accusés et doivent être jugés la semaine prochaine. Mais le suspect identifié par les autorités comme l'homme qui a appuyé sur la gâchette est toujours en liberté. Les enquêteurs n'ont pas dit qui à leurs yeux serait le commanditaire. La foule rassemblée mardi sous des parapluies était entourée de centaines d'agents de police. L'ancien champion d'échecs et opposant Garry Kasparov ainsi que Mikhaïl Kassianov et Boris Nemtsov, membres de l'opposition, étaient présents à ce rassemblement. Garry Kasparov a qualifié Anna Politkovskaïa de femme "honnête, courageuse et libre". "De telles personnes représentent la principale menace pour la Russie de Poutine", a-t-il ajouté. Ilya Politkovski, fils de la journaliste défunte, a confié à l'Associated Press que la tenue de réunions régulières à la mémoire de sa mère était cruciale. "Elles sont très importantes", a-t-il dit, ajoutant qu'il attendait de voir "ce qui allait se passer" lors du procès. Trois des suspects qui doivent être jugés sont Sergueï Khadjikourbanov, ancien officier de police, et les frères Ibragim et Djabrail Makhmoudov. Tous ont démenti leur culpabilité. Dans la mesure où le quatrième suspect, Pavel Ryagouzov, est un ancien officier du Service fédéral de sécurité (FSB), l'affaire sera jugée par un tribunal militaire de Moscou. Ryagouzov n'est pas accusé d'implication directe dans l'assassinat mais sera jugé simultanément en raison de ses liens avec Khadjikourbanov.


A Paris, Amnesty International France, notamment, demande aux autorités russes de mener à terme, de manière impartiale, l'enquête sur l'assassinat d'Anna Politkovskaïa afin que les responsables, en particulier les commanditaires, soient traduits en justice. L'organisation demande aussi à Moscou de "prendre des mesures concrètes de protection et de soutien des défenseurs des droits humains et toute mesure utile pour mettre fin à l'impunité dont bénéficient ceux qui les agressent ou les menacent". [http://canadianpress.google.com/article/ALeqM5g0Xs9OBh472Pbzs290bfuAwn24gw]
Et aussi :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous remercions de vos commentaires mais nous vous indiquons que, sur ce blog les commentaires reçus sont automatiquement modérés et que seront systématiquement supprimés tous propos de caractère injurieux, violent, raciste, à caractère sexuel ou attentatoire aux bonnes moeurs. Merci de votre compréhension.