"...don't be stuck in the every day reality, allow yourself to dream, have faith in your wildest dreams." [AaRON]

"Ne restez pas scotchés à la réalité quotidenne. Permettez-vous de rêver. Croyez en vos rêves les plus fous..." [AaRON]

samedi 20 février 2016

TOUTES MES EXCUSES A MES LECTEURS

Chers amis lointains et proches,

Je dois vous présenter toutes mes excuses pour vous avoir laissés dans le silence depuis... fin décembre 2015. Je n'en reviens pas. Le temps passe si vite. Rassurez-vous, je suis toujours là, toujours actif, intéressé, je lis, j'écoute de la musique, je fais des photos. 

En musique,parmi mes découvertes récents coups de cœur, il faudra que je vous parle de Marina Kaye. Malgré son nom et le fait qu'elle chante dans un anglais parfait, elle est française. J'ai même traduit une de ses chansons. Je la mettrai sur ce blog dès que possible. 

Pour les films, je vous renvoie à mon blog cinéma Cinerock07 où j'ai eu plus d'activité que sur celui-ci. Depuis le début de l'année, j'ai vu plusieurs films dont peu m'ont marqué, à part un merveilleux film que je vous recommande fortement : Le goût des merveilles d'Eric Besnard. 



J'ai aussi vu, en DVD cette fois car il n'avait pas été programmé ici lors de sa sortie, comme cela arrive hélas trop souvent : Les recettes du bonheur de Lasse Hallström, 


un réalisateur dont j'avais déjà apprécié plusieurs films (Gilbert Grape ou Cher John) C'est sûr que le titre français aussi insipide. Je ne comprendrai jamais pourquoi les distributeurs modifient souvent pour le pire les titres originaux. Le titre anglais de ce film, tiré d'un livre homonyme, est "The hundred-foot journey" (Le voyage des 100 pas). Il est justifié par le synopsis : une famille de restaurateurs indiens, chassés de leur pays après que leur restaurant ait été brûlé par des extrémistes, s'embarque pour un tour de l'Europe à la recherche de saveurs. Leur camping-car tombe en panne dans un petit village des gorges du Tarn et ils installent leur nouveau restaurant face au Saule Pleureur, un établissement étoilé, tenu par la terrible Madame Mallory (incarnée par la grande Helen Mirren). On imagine la suite...  

En ce qui concerne les livres, je viens de terminer, avec difficulté, le dernier pavé de Jean d'Ormesson, Je dirai malgré tout que cette vie fut belle (Gallimard, 2016). 


Je n'ai jamais été un grand fan de d'Ormesson, du moins en tant qu'auteur car, comme tout le monde, j'adore le voir à la télé ou l'entendre parler. Je l'avais aussi beaucoup aimé dans le rôle du président de la République dans le film Les saveurs du Palais (réalisateur Christian Vincent, 2012). Mais, en tant qu'auteur, il m'a toujours barbé et, moi qui mets un point d'honneur à toujours terminer un livre, je dois dire, à ma grande honte, que j'ai souvent abandonné un roman de d'Ormesson à mi-lecture (voire avant). Ce livre est du pur d'Ormesson : mi-mémoires (quoiqu'il s'en défende), mi-chroniques du temps qui passe, tout cela saupoudré de philosophie et pétri d'érudition. Mais quel pensum !

Par contre, j'ai pris beaucoup de plaisir avec Journal d'un vampire en pyjama de Mathias Malzieu (Albin Michel, 2016). J'avais vu l'auteur venu parler de son livre au Grand Journal de Canal+ et j'ai aussi lu un article sur lui dans Le Point. 


Si ce n'avait pas été le cas, sans doute ne m'y serais-je pas arrêté et je ne l'aurais pas lu. Et je serais passé à côté de quelque chose. Mathias Malzieu est le chanteur du groupe de rock français Dionysos. Je connais ce groupe de nom mais je n'en sais pas grand chose de plus. Dans ce livre, Mathias Malzieu raconte comment la maladie, proche d'une leucémie, lui est tombée dessus en 2013. Il raconte sans détours mais avec un humour, une poésie, une joie de vivre, la maladie, les traitements qu'il a subis (à base de transfusions de sang et de greffe de moelle osseuse, d'où le titre), et comment il s'en est sorti. Dis comme ça, c'est sûr, cela ne donne pas envie. Et pourtant, c'est un livre magnifique, plein d'optimisme et qui donne la pêche. Je vous le recommande plus, plus, plus... !     

Voilà. A très bientôt pour de nouveaux posts...  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous remercions de vos commentaires mais nous vous indiquons que, sur ce blog les commentaires reçus sont automatiquement modérés et que seront systématiquement supprimés tous propos de caractère injurieux, violent, raciste, à caractère sexuel ou attentatoire aux bonnes moeurs. Merci de votre compréhension.