"...don't be stuck in the every day reality, allow yourself to dream, have faith in your wildest dreams." [AaRON]

"Ne restez pas scotchés à la réalité quotidenne. Permettez-vous de rêver. Croyez en vos rêves les plus fous..." [AaRON]

dimanche 9 décembre 2012

MUSIQUE : SIMON & GARFUNKEL "THE SOUND OF SILENCE"

Nostalgie, nostalgie... Voici une chanson que j'ai beaucoup écoutée pendant mes études en fac : "The sound of silence" (Le son du silence) par le duo Simon and Garfunkel. Ici enregistré à Central Park à New York en 1981.



Cette chanson date de 1964 et a été enregistrée sur leur 2ème album, The sounds of silence, reprenant le titre original, avec un "s". Le 11 septembre 2011, pour le Xème anniversaire des attentats de New York,  Paul Simon La réinterpréta seul, à la guitare acoustique, sur le site de Ground Zero.


Pochette de l'album original "The sounds of silence" (1965)

Comme vous pourrez en juger, les paroles en sont assez énigmatiques :

 The sound of silence by Simon and Garfunkel
Hello darkness, my old friend,
Salut, obscurité, ma vieille amie,
I've come to talk with you again
Je suis venu discuter encore une fois avec toi
Because a vision softly creeping,
A cause d’une vision sui s’est doucement insinuée en moi,
Left its seeds while I was sleeping
Qui a semé ses graines durant mon sommeil
And the vision that was planted in my brain, still remains
Et la vision plantée dans mon cerveau demeure encore
Within the sound of silence
A l'intérieurdu son du silence

In restless dreams I walked alone,
Dans mes rêves agités je marchais seul,
Narrow streets of cobblestone
Des rues étroites et pavées
'Neath the halo of a street lamp,
Sous le halo d'un réverbère,
I turned my collar to the cold and damp
Je relevai mon col contre le froid et l'humidité
When my eyes were stabbed by the flash of a neon light,
Quand mes yeux furent éblouis par l'éclat de la lumière d'un néon,
That split the night and touched the sound of silence
Qui déchira la nuit et atteignit le son du silence

And in the naked light I saw,
Et dans cette lumière pure je vis,
Ten thousand people, maybe more
Dix mille personnes, peut-être plus
People talking without speaking,
Des personnes  discutant sans parler,
People hearing without listening
Des personnes  entendant sans écouter
People writing songs that voices never share,
Des personnes  écrivant des chansons qu'aucune voix ne partagerait jamais,
And no one dared disturb the sound of silence
Et personne n'osait déranger le son du silence

Fools, said I, you do not know,
Idiots, dis-je, vous ignorez,
Silence, like a cancer, grows
Que le silence, tel un cancer, grandit
Hear my words that I might teach you,
Ecoutez mes paroles pour que je puisse vous apprendre,
Take my arms that I might reach you
Prenez mes bras pour que je puisse vous atteindre
But my words, like silent raindrops fell,
Mais mes paroles tombaient comme  des gouttes de pluie silencieuses,
And echoed in the wells of silence
Et résonnaient dans les puits du silence

And the people bowed and prayed
Et les gens s'inclinaient et priaient
To the neon god they made
Devant le dieu de néon qu'ils avaient créé
And the sign flashed out its warning
Et le panneau s’illumina d’avertissements
In the words that it was forming
A travers les mots qu'il  formait
And the sign said : the words of the prophets
Et le signe disait  : les mots des prophètes
Are written on the subway walls
Sont écrits sur les murs des souterrains
And tenement halls,
Et des halls d'immeubles,
And whispered in the sounds of silence
Et sont murmurés à travers les sons du silence 

[Traduit par mes soins] 

Comme vous pourrez en juger, les paroles en sont assez énigmatiques. Selon ce que dit Paul Simon, lors d'une interview, les premières paroles lui furent inspirées car il avait l'habitude à l'époque pour composer de s'enfermer dans le noir dans la salle de bains, seul avec sa guitare, car il aimait la réverbération des sons sur les carreaux de faïence. La chanson a été écrite quelques jours après l'assassinat de Kennedy. Lors de sa sortie, la chanson fut un échec commercial et faillit même entraîner l'éclatement du duo. Il fallut attendre qu'elle soit choisie pour le bande originale du film The Graduate (Le lauréat), avec Dustin Hoffman (1967) pour qu'elle devienne un succès mondial.

[Renseignements tirés de la version anglaise de l'article The sound of silence, sur Wikipedia.]  

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous remercions de vos commentaires mais nous vous indiquons que, sur ce blog les commentaires reçus sont automatiquement modérés et que seront systématiquement supprimés tous propos de caractère injurieux, violent, raciste, à caractère sexuel ou attentatoire aux bonnes moeurs. Merci de votre compréhension.