"...don't be stuck in the every day reality, allow yourself to dream, have faith in your wildest dreams." [AaRON]

"Ne restez pas scotchés à la réalité quotidenne. Permettez-vous de rêver. Croyez en vos rêves les plus fous..." [AaRON]

dimanche 19 août 2012

LITTÉRATURE : DIRK BOGARDE "UNE ENFANCE RÊVÉE"


J'ai déjà parlé de Dirk Bogarde écrivain. On connaît tous Dirk Bogarde, l'acteur au plus de 70 films qui a tourné avec les plus grands réalisateurs, de Charles Vidor à Joseph Losey en passant par John Frankenheimer ou Luchino Visconti.

J'avais découvert l'écrivain à travers un très beau livre "Voices in the garden" adapté en film par Pierre Boutron sous le même titre "Des voix dans le jardin" avec Anouk Aimée.

J"avais trouvé son style élégant et plein d'humour et j'ai eu envie de lire d'autres livres de lui. Il a, en fait, une carrière d'auteur presque aussi importante que sa carrière d'acteur. Son premier livre, que je suis en train de terminer, est une autobiographie. Il s'intitule "Une enfance rêvée, un postillon frappé par la foudre". Il  commence alors qu'enfant, il se rendait avec sa soeur et une gouvernante, passer l'été dans un cottage du Sussex où le jeune Dirk s'émerveillait en découvrant avec émerveillement toute la richesse de la nature, et le moment où, débutant dans la carrière d'acteur de théâtre, il est appelé à partir faire la guerre, comme des milliers d'autres jeunes gens, pour défendre la liberté contre le nazisme.

J'ai relevé ce passage, où le jeune Dirk raconte la dernière soirée qu'il a passée avec les siens, avant de rejoindre son affectation comme soldat et partir se battre en France :

"Il semblait régner une paix, une tranquillité infinies. Impossible de croire que, le lendemain, à cette même heure, je serais à des centaines de kilomètres de là, au bord du processus qui ferait de moi un soldat et fondrait mon identité dans une masse anonyme. Mais je pris la ferme résolution, en cet instant près de la mare, de refuser de perdre ma personnalité. Je conserverais, par-devers moi, le trésor de ces êtres, de ces lieux, le cottage, Lally (1)  et tout le reste, sans en jamais rien abandonner. Ce serait mon salut et mon réconfort si les choses se mettaient à aller mal."

(1) Lally était leur gouvernante et elle joue un grand rôle dans la 1ère partie du livre.

[Dirk Bogarde - "Une enfance rêvée, un postillon frappé par la foudre." Paris, Ed. Williams-Alta, 1977]

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous remercions de vos commentaires mais nous vous indiquons que, sur ce blog les commentaires reçus sont automatiquement modérés et que seront systématiquement supprimés tous propos de caractère injurieux, violent, raciste, à caractère sexuel ou attentatoire aux bonnes moeurs. Merci de votre compréhension.