"...don't be stuck in the every day reality, allow yourself to dream, have faith in your wildest dreams." [AaRON]

"Ne restez pas scotchés à la réalité quotidenne. Permettez-vous de rêver. Croyez en vos rêves les plus fous..." [AaRON]

samedi 22 juin 2019

AaRON : U-Turn (Lili)



Le clip-vidéo qui accompagnait ce post a été plusieurs fois supprimé. Etant Ardéchois de naissance et don particulièrement têtu, je la remets une nouvelle fois en ligne.


J'ai entendu "U-Turn" d'AaRON, par hasard. J'ai acheté le CD car j'ai immédiatement accroché avec ce morceau. Je ne savais rien d'autre sur ce groupe - ni même qu'il était français ! car il chante en anglais) et encore moins que U-Turn avait servi de BOF (bande originale du film) à "Je vais bien, ne t'en fais pas" de Philippe Lioret, sorti à l'automne 2006.

Pour ce film, voir sur mon blog cinéma Cinérock07. 

J'ai eu envie de traduire le texte de l'anglais au français. En le faisant, j'ai aussi eu envie d'en savoir plus sur ces musiciens et voici ce que je viens de trouver :

"Les vices et vertus d'AaRON"

Rencontre avec un tandem français qui navigue dans les eaux troubles de la mélancolie trip-hop.
"AaRON, pour Artificial Animals Riding On Neverland." Soit des «animaux artificiels qui chevauchent des pays imaginaires». Mais c'est aussi un nom qui figure sur plusieurs toiles de Basquiat, un peintre qui avait pris la ville pour terrain de jeux (...). Moins onirique mais pas moins énigmatique, AaRON est un captivant duo pop français composé de Simon Buret (chant, paroles) et Olivier Coursier (piano, programmations, guitares). Pas révolutionnaire pour autant mais suffisamment intriguant grâce à leurs airs qui naviguent en eaux troubles. AaRON a connu une destinée qui tient du conte de fées contemporain. De celle que l'industrie du disque adore citer pour prouver que les groupes indépendants peuvent défier les lois du marketing en tout temps. Et plus particulièrement en ces jours de concentration accélérée du marché. « Il pourrait y avoir eu une méchante sorcière dans notre histoire. Mais aucune n'a pointé le bout de son nez. Entre nous, le rapport a été fusionnel. AaRON, c'est d'abord une véritable amitié musicale, une rencontre rare autour de sensibilités communes. » En mars dernier, quelques jours seulement après leur premier concert qui leur a provoqué « des sensations aussi intenses que magiques grâce à l'énergie circulaire qui s'est soudain propagée dans leurs cœurs et dans la salle », les deux larrons d'AaRON étaient en promotion à Genève. Décontractés, en noir de la tête aux pieds, ils devisent calmement une fois encore sur la genèse de leur succès. L'histoire d'AaRON, au même titre que son répertoire liminaire en forme de passerelle vers l'imaginaire, devrait longtemps encore fonctionner comme une machine à fantasmes. Au Paléo Festival, en la matière, Simon et Olivier, 26 et 30 ans, gueules d'anges, ne pouvaient mieux tomber. En quelques mois, le répertoire essentiellement anglophone d'Artificial Animals Riding On Neverland s'est écoulé à quelque 150000 copies. Le festival vaudois pourrait encore accélérer cette succes story débutée grâce à « U-Turn (Lili) », chanson séditieuse figurant sur la bande-son du film "Je vais bien, ne t'en fais pas" de Philippe Loiret (plus d'un million de spectateurs). Et qui résume à merveille l'esprit d'un tandem évoquant les heures sombres de la mélancolie trip-hop. Une vie rêvée en tout cas pour ces visages émaciés, profils de mannequins, qui ont su tisser une redoutable unité entre sentiments, musiques et textes chagrins. « La fin d'une relation amoureuse a débouché sur une histoire d'amitié, c'est quand même merveilleux, explique Simon Buret, qui s'est nourri de sa désillusion sentimentale entre autres pour alimenter les textes. » Avant de poursuivre : « La mélancolie que dégage notre projet ne ressemble en revanche pas à de la tristesse absolue. C'est plutôt la transcription d'obsessions, de rages intérieures. Notre palette instrumentale devait, comme dans la musique classique, l'opéra ou les BO cinématographiques, refléter une émotion et un sentiment précis. » (...) Noctambule et venimeux, les morceaux accidentés qui se dévoilent ainsi derrière une pochette mettant en scène une sirène androgyne échouée sur une falaise accueillent donc des histoires de cœur tout aussi cabossées. Charriées d'une voix sombre et typée qui semble détachée, elles parlent surtout d'une profonde solitude, de mensonges, de trahisons, de faux-semblants. Rarement de paradis, à moins qu'il ne soit artificiel. (...) La dramaturgie qui sous-tend la moindre inflexion d'AaRON ressemble, elle, sur scène, à des beautés crépusculaires, enluminées par instants par un violoncelle et un jeu d'ombres et lumières. Simon Buret est habituellement comédien. Ce qui contribue à imposer une présence, un climat de série noire. Bienvenue dans le cocon vicié d'AaRON."  © Olivier Horner - Le Temps, 2007 - Mercredi 25 juillet 2007 - Rubrique: Culture .

Je vous invite à méditer cette phrase qui clôt la dernière de l'album d'AaRon :

"...always keep in mind that life is a great thing, everything hard has its positive side, don't be stuck in the every day reality, allow yourself to dream, have faith in your wildest dreams." soit, en français : "... garde toujours à l'esprit que la vie est une grande chose, tous les mauvais coups du sort ont un aspect positif, ne t'attache pas à la réalité quotidienne, permets-toi de rêver, aies foi en tes rêves les plus fous." C'est une philosophie que je partage. Aussi, j'ai repris une partie de cette phrase pour mettre en exergue de mon blog.

U-TURN (Lili)

Lili, take another walk out of your fake world
please put all the drugs out of your hand
you'll see that you can breathe without no back up
so much stuff you got to understand
for every step in any walk
any town of any thought
i'll be your guide
for every street of any scene
any place you've never been
i'll be your guide

Lili, you know there's still a place for people like us
the same blood runs in every hand
you see its not the wings that make the angel
just have to move the bats out of your head
for every step in any walkany town of any thought
i'll be your guide
for every street of any scene
any place you've never been
i'll be your guide

Lili, easy as a kiss we'll find an answer
put all your fears back in the shade
don't become a ghost without no colour
cause you're the best paint life ever made

Merci (thanks to) : http://musique.ados.fr/AaRON/U-Turn-Lili-t109573.html pour le texte en anglais.
Ma fidèle "conseillère en traductions", Marie-Cécile Oubrier m'a proposé quelques améliorations que j'ai intégrées dans ma traduction.

Fais demi-tour ! Lili
Fais un pas hors de ton monde artificiel
S'il te plaît, laisse tomber toutes ces drogues
Tu verras que tu peux t'en passer
Y'a tant de trucs que tu dois comprendre
A chaque pas que tu feras,
Dans chaque ville où tu iras,
A chaque pensée que tu auras,
Je serai là
Dans chaque rue où tu iras,
Dans chaque endroit
Où tu te rendras,
Je serai là

Lili, tu sais, il y a toujours une place pour les gens comme nous,
Le même sang coule dans nos veines
Tu sais, ce ne sont pas les ailes qui font les anges (1)
Chasse ces idées noires de ta tête
A chaque pas que tu feras
Dans chaque rue où tu iras
A chaque pensée que tu auras,
Je serai là
Dans chaque rue de chaque endroit
Dans tous les lieux où tu iras
Je serai là

Lili, nous trouverons la réponse aussi aisément qu'un baiser
Rejette toutes tes peurs loin dans l'obscurité
Ne deviens pas un fantôme incolore
Car tu es la plus belle œuvre d'art que la vie ait jamais faite

(1) Je sais que la bonne traduction serait : "L'habit ne fait pas le moine" mais je garde la traduction mot-à-mot de l'anglais car je la trouve beaucoup plus poétique et adaptée au sens de la chanson.
[Merci pour son aide et ses conseils à Marie-Cécile Oubrier]

jeudi 20 juin 2019

Léonard DUCRY "Oh J'Cours tout seul" de William SHELLER






Ce concours nous donne l'occasion de découvrir des talents insoupçonnés. Celui de Léonard Ducry, un jeune musicien Suisse, du canton de Fribourg. Serveur de son état, il est le pianiste et le chanteur d'un groupe de 4 musiciens, créé en 2014, intitulé "The Bank" parce qu'il répète dans les caves d'une banque (on est en Suisse, que diable !). Ce garçon de 21 ans a un talent fou et une présence incroyable, ce qui, hélas, ne l'a pas empêché d'être éliminé en demi-finale. J'espère pour lui qu'il ne se découragera pas et pourra lâcher rapidement le métier qu'il exerce. Bravo, Léonard !

jeudi 6 juin 2019

Etienne Daho - Sur mon cou (Live)



Tu es bien sur le blog personnel de Roland. Je te souhaite la bienvenue. Welcome on Roland Comte's personal blog. I wish you a good visit. Bienvenido sobre el blogo de Roland. Me alegro de tu visita !

dimanche 2 juin 2019

HOMMAGE A MICHEL SERRES


Le philosophe Michel Serres mort le 1er juin 2019 à l’âge de 88 ans.

Il était né le 1er septembre 1930 à Agen. S'étant en particulier intéressé aux sciences en tant qu'enseignant-chercheur, membre de l'Académie française et de l'Académie européenne des sciences et des arts, il a notamment publié plus d'une 100e d'ouvrages. Sa curiosité naturelle et sans tabou l’amena à s’intéresser à un grand nombre de sujets allant des mathématiques à l’histoire des sciences, en passant par Hergé (Hergé mon ami) et Jules Verne (Conversations avec Jules Verne), les ponts, l’art, les anges, l'informatique et même le luxe (Van Cleef et Arpels). Il dissertait de tous ces sujets avec une intelligence rare et une ouverture d’esprit absolue. Quel que soit le thème abordé, il n’était jamais ni pontifiant ni ennuyeux et ses propos vous faisaient vous sentir plus intelligent et vous motivaient à aller de l’avant. Son regard d'enfant émerveillé, malicieux, sa simplicité et sa gentillesse, en faisaient quelqu’un dont on aurait voulu être l’ami.  

J'ai vendu beaucoup de ses ouvrages (et en ai lu quelques uns) alors que j'étais libraire. Certains, comme Le Contrat naturel (où il abordait la place de l'homme dans la nature) ou La légende des anges (qui traitait, non des anges à proprement parler, mais du rôle des médiateurs) connurent des chiffres de vente exceptionnels pour des ouvrages d'un tel niveau intellectuel. En pensant à lui, il me revient cette phrase que prononça en 1960 Amadou Hampâté Bâ, devant les membres de l'Unesco, à propos de la richesse de la culture orale de l'Afrique : "Un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle". La disparition d'un esprit brillant comme l'était Michel Serres est dramatique car un homme comme lui, malgré tout ce qu'il a apporté à la pensée, avait encore tant à lui (à nous) apporter. Pour moi, il rejoint au panthéon des personnes qui, pour moi, ont été des exemples et des inspirateurs (je pense à Germaine Tillion, Arthur C. Clarke, Stéphane Hessel, Ray Bradbury pour ne citer qu'eux...)     

Au revoir, Michel Serres, votre optimisme, votre intelligence, votre humour nous manqueront  !

mardi 9 avril 2019

Pierre BACHELET - Elle Est D'Ailleurs


En faisant des recherches sur Youtube, je tombe sur cette chanson de Pierre Bachelet que j'avais oubliée. La vidéo est un montage réalisé par Breizhan BZH à partir de scènes du film Malena, du réalisateur italien Giuseppe Tornatore à qui l'on doit, entre autres, les très beaux films Cinéma Paradiso et La légende du pianiste sur l'océan (adapté de Novecento pianiste d'Alessandro Baricco). L'actrice principale en est Monica Bellucci.

lundi 11 mars 2019

NEWS/NOUVELLES

Bergenia crassifolia (saxyfrage)

Chers amis lecteurs,

J'ai laissé longtemps ce blog sans mise à jour. Je vous prie de m'en excuser. Rien de grave, j'ai été seulement beaucoup occupé (conférences, dossiers à préparer, etc.) Mais, rassurez-vous, je suis toujours là et je ne vous oublie pas ! En attendant de nouvelles mises à jour qui ne sauraient tarder, je vous envoie cette belle photo de Bergenia qui vient de fleurir, l'une des premières fleurs de mon jardin ce printemps. 

J'ai aussi vu beaucoup de films cette fin d'année 2018 et ce début 2019 et j'ai consacré beaucoup de temps à las présenter et à les commenter. Parmi ceux que j'ai beaucoup aimés en fin d'année 2018, certains, hélas, ne sont déjà plus à l'affiche. C'est le cas d'Amanda, de Mikhaël Hers avec Vincent Lacoste, un petit bijou de tendresse, de Nos batailles, de Guillaume Senez, avec Romain Duris, des Invisibles, de Louis-Julien Petit, drôle et profond, tous films vus dans le cadre du Festival Telerama (16-22 janvier 2019) - avec bien d'autres - ou, plus récemment, du Chant du loup d'Antonin Baudry, un remarquable coup de maître pour ce réalisateur dont c'est le premier film. 

Parmi mes chouchous, je ne saurais trop vous recommander A kind of magic, une année pour grandir, un documentaire sur une école irlandaise atypique qui fait une large place à la créativité des enfants ou La dernière folie de Claire Darling, avec une Catherine Deneuve magistrale... 

Ou, last but not least, Grâce à dieu, le dernier film "coup de poing" de François Ozon, sur le scandale de pédophilie dans le diocèse de Lyon, au cœur de l'actualité. 

Bref, allez faire un tour sur mon blog cinéma : ICI.   

A bientôt ! 


COUP DE COEUR : BIGFLO ET OLI - "Dommage"

lundi 18 février 2019

POESIE : "APPARITION" de Victor HUGO



Je vis un ange blanc qui passait sur ma tête;
Son vol éblouissant apaisait la tempête,
Et faisait taire au loin la mer pleine de bruit.
- Qu'est ce que tu viens faire, ange, dans cette nuit ? lui dis-je.
Il répondit :
- Je viens prendre ton âme. -
(...)
Si tu prends mon âme, m'écriai-je,
Où l'emporteras-tu ? montre-moi dans quel lieu.
(...)
Es-tu la mort ? lui dis-je ou bien es-tu la vie ? - 
Et la nuit augmentait sur mon âme ravie. 
Et l'ange devint noir, et dit : - Je suis l'amour. 
(...)
Et je voyais, dans l'ombre où baignaient ses prunelles,
Les astres à travers les plumes de ses ailes.   

Extrait du poème "Apparition" de Victor Hugo (1855)

jeudi 20 décembre 2018

UN CLIP CONTRE L'HOMOPHOBIE



 À l'initiative de l'association Urgence Homophobie, avec le partenariat de France Télévisions, la chanson "De l'amour" a été écrite par Patxi Garat.70 artistes et personnalités dont Christiane Taubira, Muriel Robin, Julie Gayet et Marc-Olivier Fogiel se sont réunis pour un clip et une chanson contre l'homophobie.

"De l'amour à chaque instant chaque jour, celui qu'on peut vivre au grand jour, ne plus avoir peur de qui je suis". 

 "Parce que dans certains pays du monde être homosexuel ou transgenre est toujours considéré comme un crime passible d'emprisonnement ou de peine de mort, parce qu'avec plus de 15% d'agressions physiques supplémentaires enregistrées en France en 2018 (par rapport à l'année précédente), ils ne sont toujours pas libres de s'aimer ou d'assumer leur identité, même dans notre pays", justifie Urgence Homophobie qui lance cette campagne de sensibilisation à la radio et à la télévision.

Le clip choral réalisé par Benoît Pétré entremêle des scènes de violences et des scènes d'amour, "représentatives du quotidien de la population LGBTQI" (lesbiennes, gays, bisexuels, trans, queer et intersexes), souligne l'association dans un communiqué. "La réalisation coup de poing cherche à éveiller les consciences en nous faisant comprendre qu'être spectateur de cette réalité et garder le silence, c'est aussi être acteur de l'agression", ajoute l'association d'aide aux LGBTQI+ en danger.

Les comédiens Agnès Jaoui, Françoise Fabian, Camille Cottin, Vincent Dedienne, Laura Smet, les chanteuses de Brigitte et Amanda Lear, l'animateur Laurent Ruquier, les chanteurs Emmanuel Moire et Christophe Willem participent aussi à cette campagne. Toutes les recettes de la chanson seront reversées à Urgence Homophobie.

[Article repris de https://radioscoop.com]

samedi 20 octobre 2018

samedi 29 septembre 2018

COUP DE COEUR MUSICAL : LP - Lost on you



Vous avez déjà forcément entendu cette chanson et la voix éraillée et difficilement classable de cette chanteuse (car oui, c’est une chanteuse et non un chanteur malgré son look androgyne). Elle se fait appeler LP, mais son vrai nom est Laura Pergolizzi  D’origine italienne, elle est née en 1981 à Long Island dans l'État de New York. Elle a commencé à chanter à l’âge de 15 ans dans le bar où elle travaillait pour gagner sa vie après la mort de sa mère. En vingt ans, elle a sorti trois albums solo (2001-2004 et 2014) qui n’ont pas rencontré le succès. Elle a eu plus de chance avec ses compositions pour Rihanna, Christina Aguilera et les Backstreet Boys. Le succès lui est venu tout récemment avec le titre Lost on you qui figure sur son maxi intitulé Death Valey, sorti en 2016. Après son premier concert à Paris, au Café de la danse, elle rencontre Mylène Farmer qui lui a proposé d’enregistrer une chanson avec elle.

Lost on you (Est-ce que tout est foutu ?)

When you get older, plainer, saner
Quand tu seras plus vieux, plus mur plus réfléchi.
Will you remember all the danger we came from?
Te rappelleras-tu tous les dangers que nous avons courus ?
Burning like embers, falling, tender
Brûlant comme la braise, chutant, tendres,
Longing for the days of no surrender
Regrettant les jours où nous ne lâchions rien
Years ago
Il y a des années
And will you know
Et va savoir…

So smoke 'em if you got 'em
Fume-les donc si tu assumes
Cause it's going down
Parce qu'elles t’entraînent à ta perte
All I ever wanted was you
Tout ce que j’ai toujours voulu c’est toi
I'll never get to heaven
Je n’atteindrai jamais le ciel
Cause I don't know how
Car je ne sais pas comment faire
Let's raise a glass
Levons un verre
Or two
ou deux

To all the things I've lost on you
A tout ce que j’ai raté
Tell me are they lost on you?
Dis-moi, si pour toi c’est foutu
Just that you could cut me loose
Tu pourrais me laisser tomber
After everything I've lost on you
Après tout ce que je t’ai fait 

Is that lost on you
Est-ce foutu pour toi ?
Is that lost on you?
Est-ce foutu pour toi ?
Baby, Is that lost on you?
Bébé, est ce que c’est foutu ?
Is that lost on you?
Est-ce foutu pour toi ?

Wishin' I could see the machinations
Je voudrais comprendre les machinations
Understand the toil of expectations
Comprendre la difficulté des attentes
In your mind
De ton esprit

Hold me like you never lost your patience
Serre-moi comme si tu n'avais jamais perdu patience
Tell me that you love me more than hate me all the time
Dis-moi que tu m’aimes plus que tu ne me hais
And you're still mine
Et que tu es toujours à moi

So smoke 'em if you got 'em
Fume-les donc si tu assumes
Cause it's going down
Parce qu'elles t’entraînent à ta perte
All I ever wanted was you
Tout ce que j’ai voulu c’est toi
Let's take a drink of heaven
Levons notre verre et saluons le ciel
Cause this can turn around
Car le vent peut tourner
Let's raise a glass
Levons un verre
Or two
Ou deux

To all the things I've lost on you
À tout ce que j’ai raté
Tell me are they lost on you?
Dis-moi si pour toi c’est foutu
Just that you could cut me loose
Tu pourrais me laisser tomber
After everything I've lost on you
Après tout ce que je t’ai fait
Is that lost on you?
Est-ce foutu pour toi ?
Is that lost on you?
Est-ce foutu pour toi ?
Baby, is that lost on you?
Bébé, est-ce foutu pour toi?
Is that lost on you?
Est-ce foutu pour toi ?

Let's raise a glass
Levons un verre
Or two
Ou deux
To all the things I've lost on you
À tout ce que j’ai raté
Tell me are they lost on you?
Dis-moi, est-ce foutu pour toi ?
Just that you could cut me loose
Tu pourrais me laisser tomber
After everything I've lost on you
Après tout ce que je t'ai fait
Is that lost on you?
Est-ce foutu pour toi ?
Is that lost on you?
Est-ce foutu pour toi ?


[Essai de traduction par Roland Comte]

lundi 10 septembre 2018

COUP DE COEUR MUSICAL : G. CLARK "WHIRLWIND OF RUBBISH"


WHIRLWIND OF RUBBISH by Gavin CLARK

When, when, when will we meet?
Quand, quand, quand nous rencontrerons-nous ?
When I'm outside the station
Quand je suis hors de la gare
A whirlwind of rubbish round my feet
Un tourbillon de déchets vint entourer mes pieds
When, when, when will you come?
Quand, quand, quand viendras-tu ?
With an army around you
Entourée d’une armée
Will I turn on my toes, will I run?
Tournerai-je les talons, est-ce que je m’enfuirai ?

Will you strip the branches from the trees?
Dénuderas-tu les branches des arbres ?
For me... for me... for me
Pour moi, pour moi, pour moi
The old life is over
Le vieux monde est fini
The old life is over
Le vieux monde est fini

When, when, when will we meet?
Quand, quand, quand nous rencontrerons-nous ?
Will you turn round and face me?
Te retourneras-tu pour me faire face ?
The ship fallen far from it's fleet
Le navire a été entraîné loin de sa flotte
When, when, when will you come?
Quand, quand, quand viendras-tu ?
With a handful of sky,
Avec une poignée emplie de ciel
paper thin moon on your tongue.
Papier de soie, lune, sur ta langue

Will you strip, the branches from the trees?
For me... for me... for me
The old life is over
The old life is over

Gavin Clark, le chanteur qui interprète ce magnifique texte, est décédé brutalement en 2015, à l’âge de 46 ans. La chanson Whirlwind of Rubbish apparaît sur son dernier LP intitulé Evangelist. Je l’ai découvert grâce à la série Lucifer (Saison 2 - épisode 5)

mardi 7 août 2018

LA COLERE


"La colère est une force puissante qui peut faire 
progresser le monde."

Alanis Morissette, chanteuse.