"...don't be stuck in the every day reality, allow yourself to dream, have faith in your wildest dreams." [AaRON]

"Ne restez pas scotchés à la réalité quotidenne. Permettez-vous de rêver. Croyez en vos rêves les plus fous..." [AaRON]

samedi 18 avril 2009

LA LOI "HADOPI" SUITE

Fresque d'Orgosolo (Sardaigne) prise par R. Comte
La loi "Hadopi" repassera devant le parlement début mai. Cette loi est inique et antidémocratique. La pétition "pro-Hadopi" publiée par le Minstère de la Culture est extrêmement criticable et critiquée. Beaucoup de signatures qui y figurent sont celles de salariés, d'administrateurs de la SACEM, de la SNEP, etc. ou de parfaits inconnus. Certains artistes y figurant ont annoncé qu'ils ne l'avaient jamais signée. Pour comprendre quelque chose à ce casse-tête, allez sur le site http://www.laquadrature.net/wiki/Contre_hadopi


Personnellement, je maintiens mes positions et je ne changerai rien à celles-ci tant qu'on n'y verra pas plus clair (retirer de mon blog tous les artistes qui ont signé cette pétition). Je le regrette beaucoup pour certains car je les aime et aime les chansons et les textes que j'avais mis sur ce blog.


D'un autre côté, cela me permettra aussi de me renouveler et de rechercher des talents et des interprètes que je ne connaissais pas et ainsi de vous les faire découvrir.



Des artistes ont signé un manifeste anti-Hadopi : Dans une tribune de Libération plusieurs artistes ont dit qu’ils jugeaient la loi Hadopi complètement répressive et en décalage avec son temps. Parmi ces artistes on compte des cinéastes (Chantal Ackerman, Jean-Pierre Limosin…) des acteurs (Catherine Deneuve, Chiara Mastroiani, Victoria Abril, Clotilde Hesme…) et des producteurs (Paulo Branco). Le contenu est très explicite, en voici un extrait.


"Alors que le Parlement européen vient, pour la troisième fois en quelques mois et à la quasi-unanimité, de qualifier l’accès à Internet de droit fondamental, alors qu’aux Etats-Unis le modèle de riposte « graduée » se fissure et que le reste du monde met l’accent sur la poursuite de ceux qui font commerce du piratage, le gouvernement français s’obstine à voir dans les utilisateurs, dans les spectateurs, des enfants immatures à l’origine de tous les maux de l’industrie ­cinématographique.

Démagogique, techniquement inappli­cable, bêtement ignorante des nouveaux procédés de téléchargement et purement répressive, cette loi est aussi un rendez-vous manqué. Ne prévoyant aucune forme de rétribution nouvelle pour les ayants droit, la loi Création et Internet ne s’adresse ni au cinéma dans sa diversité, ni aux spectateurs. Ne constituant qu’une ultime et vaine tentative d’éradiquer le piratage par la sanction, sans se soucier de créer une offre de téléchargement légale, abordable et ouverte sur Internet, elle ne répond à aucun des défis aujourd’hui posés par les nouvelles technologies, alors même qu’une réaction créative et forte de l’industrie cinématographique et des autorités de tutelle dans leur ensemble s’imposait." http://www.ecrans.fr/Lettre-ouverte-aux-spectateurs,6877.html

Source : http://fandart.com/2009/04/07/des-artistes-se-levent-contre-hadopi/

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous vous remercions de vos commentaires mais nous vous indiquons que, sur ce blog les commentaires reçus sont automatiquement modérés et que seront systématiquement supprimés tous propos de caractère injurieux, violent, raciste, à caractère sexuel ou attentatoire aux bonnes moeurs. Merci de votre compréhension.