"...don't be stuck in the every day reality, allow yourself to dream, have faith in your wildest dreams." [AaRON]

"Ne restez pas scotchés à la réalité quotidenne. Permettez-vous de rêver. Croyez en vos rêves les plus fous..." [AaRON]

mercredi 11 juin 2008

MICHEL BERGER : "LE PARADIS BLANC"


Cette musique et ces paroles m'accompagnent depuis très longtemps. Elles correspondent à mon univers et à beaucoup de ce en quoi je crois et j'aspire. En voici les paroles :
Le paradis blanc

Il y a tant de vagues et de fumée
Qu'on n'arrive plus à distinguer
Le blanc du noir
Et l'énergie du désespoir
Le téléphone pourra sonner
Il n'y aura plus d'abonné
Et plus d'idée
Que le silence pour respirer
Recommencer là où le monde a commencé
Je m'en irai dormir dans le paradis blanc
Où les nuits sont si longues qu'on en oublie le temps
Tout seul avec le vent
Comme dans mes rêves d'enfant
Je m'en irai courir dans le paradis blanc
Loin des regards de haine
Et des combats de sang
Retrouver les baleines
Parler aux poissons d'argent
Comme, comme, comme avant
Y a tant de vagues, et tant d'idées
Qu'on n'arrive plus à décider
Le faux du vrai
Et qui aimer ou condamner
Le jour où j'aurai tout donné
Que mes claviers seront usés
D'avoir osé
Toujours vouloir tout essayer
Et recommencer là où le monde a commencé
Je m'en irai dormir dans le paradis blanc
Où les manchots s'amusent dès le soleil levant
Et jouent en nous montrant
Ce que c'est d'être vivant
Je m'en irai dormir dans le paradis blanc
Où l'air reste si pur
Qu'on se baigne dedans
A jouer avec le vent
Comme dans mes rêves d'enfant
Comme, comme, comme avant
Parler aux poissons
Et jouer avec le vent
Comme dans mes rêves d'enfant
Comme avant

1 commentaire:

  1. De Maryse M.
    Ce mois-ci, j'ai eu à la maison deux amies anglaises que j'avai connues dans mes séjours linguistiques, jadis... Le matin de leur départ, j'ai eu envie de leur faire un "cadeau" personnel. Je leur ai copié, donné, fait écouter, chanté et appris "L'amitié" de Françoise Hardy. J'étais fière de mon idée et de sa réalisation. Elles ont emporté cet air et ces mots.
    Je te raconte ça pour te dire que je comprends ton attachement à la chanson de Michel Berger, "Le paradis blanc". Je n'avais jamais prêté attention à l'intégralité des paroles. Je passais à côté de l'essentiel...

    RépondreSupprimer

Nous vous remercions de vos commentaires mais nous vous indiquons que, sur ce blog les commentaires reçus sont automatiquement modérés et que seront systématiquement supprimés tous propos de caractère injurieux, violent, raciste, à caractère sexuel ou attentatoire aux bonnes moeurs. Merci de votre compréhension.